Si c’est ça le sud, ça c’est sensas’

Ah, les vacances dans le sud… Décrocher du quotidien, changer d’air, profiter du soleil et manger des glaces en soirée… Mais ici, il n’est pas de question de pétanque, de plages et de transats ou d’élection présidentielle. Juste de l’Histoire de la Perse, qui s’étire sur plus de 2’500 ans!

Esfahan, la moitié du monde

Esfahan… rien que son nom en a fait rêver plus d’un. La capitale de l’empire perse entre le XVIe siècle et le XVIIIe siècle resplendit par son architecture unique. Mais la troisième plus grande ville du pays, construite « à l’image du paradis », souffre de la modernité: le béton a pris le pas sur le torchis et les briques, la climatisation a remplacé les nuits en terrasse et le cœur de la ville est la proie permanante à un trafic frénétique.

Au centre de la ville, la place Naghsh-e Jahan, deuxième plus grande place au monde (après Tian’anmen à Beijing), laisse sans voix. Cinq cents mètres de long pour 160 mètres de large, la place est entourée de deux mosquées, d’un palais et d’un incroyable bazar et, en fin de journée, lorsque le soleil se met à plonger, on croirait que l’ensemble des habitants de la ville s’y donne rendez-vous pour pique-niquer!

La journée touche à sa fin et les familles viennent s'installer sur la place pour le pique-nique du soir

La journée touche à sa fin et les familles viennent s’installer sur la place pour le pique-nique du soir

La porte d'entrée de la mosquée de l'Imam, une des plus belles mosquées au monde

La porte d’entrée de la mosquée de l’Imam, une des plus belles mosquées au monde

Nous y retrouvons Mazdak, un ami iranien rencontré lors qu’un précédent voyage, cinq ans plutôt. Une histoire incroyable: après avoir quitté l’Iran juste après la Révolution islamique, il « tente le coup » en Europe et séjourne près de douze ans en Suisse avant d’être expulsé manu militari. Cet homme, après avoir risqué sa peau, apprit notre langue, trouvé un boulot et même fait du stop avec Couchepin, se retrouve à la case départ, des images plein la tête et des désillusions plein les poches.

C'est l'heure du pique-nique sur la place de l'Imam. Un peu de purée d'aubergines?

C’est l’heure du pique-nique sur la place de l’Imam. Un peu de purée d’aubergines?

Avec Mazdak, nous ferons le tour de la ville avec sa magnifique Mosquée du vendredi, son quartier juif, ses églises arméniennes et ses ponts qui enjambent la Zayandeh. Guide sans pareil, il nous fera découvrir les merveilleux vestiges architecturaux de sa ville mais partagera également avec nous ses craintes et ses doutes…

Décorations murales à la Mosquée du Vendredi, en mosaïque de céramique

Décorations murales à la Mosquée du Vendredi, en mosaïque de céramique

Le pont Si-o-Seh, 33 arches sur la Zayandeh, dans le sud d'Esfahan

Le pont Si-o-Seh, 33 arches sur la Zayandeh, dans le sud d’Esfahan

Esfahan, c’est aussi son artisanat: confiseurs, peintres sur céramique, façonneurs de métal et vendeurs de tapis! Des œuvres d’art sans pareil, où chaque pièce est unique et raconte une histoire.

Impossible d'échapper à une présentation de tapis, pour notre plus grand plaisir d'ailleurs!

Impossible d’échapper à une présentation de tapis, pour notre plus grand plaisir d’ailleurs!

Mais Esfahan, c’est également la disparition programmée des maisons de thé. Ces lieux de vie ancestraux ferment les uns après les autres, la faute à une pression politique de plus en plus forte qui en interdit l’accès aux femmes… C’est triste… et ce n’est qu’un détail…

A l'intérieur de la Mosquée du Sheikh Lotfollah, place de l'Imam

A l’intérieur de la Mosquée du Sheikh Lotfollah, place de l’Imam

Shiraz, cité des roses, de l’amour et du vino

Quoi, du vin? En République islamique d’Iran? Eh oui!!! C’est manifestement dans la région qu’ont été trouvée les plus anciennes traces de fermentation du raisin. Mais 7’000 ans après cette magnifique découverte, plus de trace du précieux liquide… du moins, officiellement!

 Citadelle de Karim Khan, au centre de Shiraz

Citadelle de Karim Khan, au centre de Shiraz

Shiraz est également la ville natale d’Hafez, le plus adulé des poètes perses. Véritable lieu de pèlerinage, sa tombe est une oasis de clame et de poésie au milieu de la vie trépidante de la ville. Ici, on vient pour se recueillir, réciter quelques vers du gardien ou encore humer les fleurs qui diffusent leurs parfums dans le parc avoisinant.

Pèlerinage et poésie sur la tombe d'Hafez

Pèlerinage et poésie sur la tombe d’Hafez

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de la mort de Fatima, la fille préférée de Mohamed. Les rues et les bazars se parent de drapeaux noires pour commémorer l’événement, vieux de 1’380 ans…

Nous profiterons de notre séjour à Shiraz pour nous imprégner de la culture et de l’architecture Zand, dont les mosquées comptent parmi les plus raffinées du pays.

Salle de prière aux 48 colonnes, Mosquée Vakil

Salle de prière aux 48 colonnes, Mosquée Vakil

Sur les traces de Darius 1er et d’Alexandre le Grand

La région de Shiraz est également réputée pour ses sites archéologiques majeures, dont Naqsh-e Rostam et Persepolis.

Tombe de Darius 1er à Naqsh-e Rostam

Tombe de Darius 1er à Naqsh-e Rostam

Darius 1er, enterré à Naqsh-e Rostam, fût l’un des grands rois de l’empire perse. Il fit construire Persépolis, la capitale perse de l’époque, il y a plus de 2’500 ans! Depuis, Alexandre le Grand est passé par là tout comme bien d’autres voyageurs…

Mi-aigle mi-lion, allée des processions, Persépolis

Mi-aigle mi-lion, allée des processions, Persépolis

Véritable retour dans le passé, plongeon dans l’Histoire perse et grecque!

Le trésor de Persépolis reste bien gardé, même 2'500 ans après sa construction

Le trésor de Persépolis reste bien gardé, même 2’500 ans après sa construction

Ca en fait du monde à mettre sur une seule photo!

Ca en fait du monde à mettre sur une seule photo!

Vue sur les vestiges du hall central de Persépolis

Vue sur les vestiges du hall central de Persépolis

La Porte de Xerxès, magnifiquement imposante!

La Porte de Xerxès, magnifiquement imposante!

Yazd, la cité du désert

Difficile de ne pas tomber sous le charme de la vieille ville de Yazd, véritable labyrinthe de torchis et de briques. Se perdre fait partie du jeu, se promener au hasard des ruelles est un émerveillement. Sympathique partie de cache-cache entre mosquées, tours du vent, bazars et boulangeries… Rapidement, nous ne savions plus où ni quand nous sommes…

Qu'il est bon le pain iranien! Mais il faut le manger tout de suite, si non il sèche!

Qu’il est bon le pain iranien! Mais il faut le manger tout de suite, si non il sèche!

Tours du vent dans la vieille ville de Yazd, ou la climatisation des temps anciens!

Tours du vent dans la vieille ville de Yazd, ou la climatisation des temps anciens!

Et au bout de la ruelle, c'est à gauche ou c'est à droite?

Et au bout de la ruelle, c’est à gauche ou c’est à droite?

Dôme de la Mosquée du Vendredi à Yazd

Dôme de la Mosquée du Vendredi à Yazd

Le soir, affalés sur les banquettes de la cour intérieure d’une pension, il est difficile de ne pas s’en aller voguer au temps des caravanes… Plantée au milieu du désert, Yazd nous permet également de visiter les environs… désertiques. Anciennes cités abandonnées, temple zoroastrien, caravansérails, …

Village abandonné de Kharanaq, seules les habitations aux alentours sont encore utilisées

Village abandonné de Kharanaq, seules les habitations aux alentours sont encore utilisées

Magique!

Ce contenu a été publié dans Iran, Sur la route. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Si c’est ça le sud, ça c’est sensas’

  1. Admin dit :

    Un grand merci pour tous vos chaleureux messages!
    Ils nous sont précieux et grâce à eux, on avance tous les jours.

    Depuis la publication de cet article, pas mal de kilomètres ont été parcourus.
    Nous avons donc décidé de désactiver les commentaires sur ce billet.

    Pour réagir à cet article, le formulaire de contact est à disposition.

    Merci!