Les petits ruisseaux font les grandes rivières

Après avoir vaillamment passé le plus haut col autrichien, une longue et lente descente s’annonce. La Gasteiner Ache puis la Salzach nous guideront jusqu’à Saltzburg, haut lieu de la musique classique, Mozart en tête de liste.

Vieille ville de Salzburg à la tombée de la nuit

Vieille ville de Salzburg à la tombée de la nuit

Nous quittons donc les montagnes pour nous retrouver rapidement au bord des berges plates de la Salzach. Pour pimenter un peu le parcours, nous alternons entre Autriche et Allemagne avant d’établir notre campement au confluent de l’Inn et de la Salzach.

Couché du soleil sur le confluent de la Salzach et de l'Inn

Couché du soleil sur le confluent de la Salzach et de l’Inn

Arrivés à Passau, c’est au tour de l’Inn de se jeter dans un Danube majestueux. En tant que deuxième plus grand fleuve d’Europe, le Danube joue un rôle essentiel dans la communication est/ouest du vieux continent. Navires marchants, bateaux de croisière et flopées de cyclistes le parcourent sans relâche.

Pour notre part, quelques « extra » sont au programme, à commencer par une virée à travers le parc national allemand de la forêt bavaroise, avant de faire un petit crochet par la République Tchèque. Bien que la pluie soit de la partie, nous sommes tout contents de retrouver un peu de forêts et quelques « béquets » ici ou là.

Dans le parc naturel de Sumava, République Tchèque

Dans le parc naturel de Sumava, République Tchèque

L’entrée en Tchéquie par les petites routes est magnifique: en pleine réserve naturelle, nous pédalons entre forêts de sapins, pâturages et lacs étincelants. Peu à peu, les changements se font sentir. Les trains ont perdus leur caténaire et les murs de leur fraîcheur… L’Euro a disparu et la langue nous est inconnue.

Rapidement, nous arrivons à Cesky Krumlov, fantastique petite ville tassée dans un méandre de la Vltava et surplombée d’un impressionnant château. L’endroit à lui seul vaut bien un détour de plus de 200 kilomètres. Les tour-opérateurs japonais l’ont bien compris et l’ont inscrit comme pause de midi entre Prague et Vienne…

Le château de Cesky Krumlov et la Vltava

Le château de Cesky Krumlov et la Vltava

Alors que nous remontons la Vltava par une belle journée d’été, d’autres s’en donnent à cœur-joie pour la descendre en canoë/kayak. La chaleur et la quiétude de la région nous invitent à prolonger notre séjour et poser notre tente à proximité d’un monastère bénédictin.

De retour en Autriche, c’est à Linz que nous recroiserons le Danube, juste le temps de goûter à la fameuse tourte avant de continuer vers le sud, histoire de faire une dernière virée hors dans pistes cyclables hautement fréquentées.

Valéryne à l'heure du goûter, pas mal la tourte de Linz!

Valéryne à l’heure du goûter, pas mal la tourte de Linz!

Tombés pour de bon dans la vallée du Danube, nous nous arrêterons tout d’abord à Melk célèbre pour son abbaye monumentale. Fantastique bâtiment, d’une grandeur et d’une splendeur fascinantes. Bien trop grand pour les 30 moines qui y résident à l’heure actuelle…

L'abbaye de Melk surplombant le Danube

L’abbaye de Melk surplombant le Danube

Melk marque aussi l’entrée dans la région de la Wachau, haut lieu touristique d’Autriche. Au même titre que notre cher Lavaux, Wachau a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO pour ses vignes en terrasse et son patrimoine architectural. On a goûté au riesling, il est extra, même par 34 degrés.

Le vignoble de Wachau, sur les hauts de Spiz

Le vignoble de Wachau, sur les hauts de Spiz

Il nous reste plus qu’une étape avant d’arriver à Vienne, objectif de cette « mise en jambes ». Nous y resterons quelques jours avant qu’un avion nous ramène, l’espace d’un instant, à notre point de départ. La suite après la pause!

Ce contenu a été publié dans Allemagne, Autriche, République tchèque, Sur la route. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les petits ruisseaux font les grandes rivières

  1. Admin dit :

    Un grand merci pour tous vos chaleureux messages!
    Ils nous sont précieux et grâce à eux, on avance tous les jours.

    Depuis la publication de cet article, pas mal de kilomètres ont été parcourus.
    Nous avons donc décidé de désactiver les commentaires sur ce billet.

    Pour réagir à cet article, le formulaire de contact est à disposition.

    Merci!